Départ triomphal vers Marseille: la belle équipe à bord du Jumpy magique!

jmf0

Arrivés à l'aéroport d'Ekaterinbourg à 6h15, heure locale. Voyage sans incident notoire. Ah si, quand même, une petite employée zélée de celles qui sont notre cauchemard. Au check-in du dernier vol Moscou-Eka, elle a bloqué Chris et Jean Marie, arguant qu'ils ne pouvaient monter à bord en emmenant en cabine qui sa guitare, qui son saxo. Une demi heure de palabres, un petit chefaillon en plus et 2500 roubles pour pouvoir finallement embarquer. Kafkaïen... D'autant plus idiot que Pierre et moi sommes passés à un autre guichet, sans problème, et qu'une fois dans l'avion, non seulement les instruments ne posent pas de problèmes, mais en plus les stewards et hotesses se mettent toujours en 4 pour nous aider à leur trouver une place sécurisée.

Bref, Yevgeniy (prononcer Eugène, c'est plus simple) nous accueille à l'aéroport ce matin. Eugène est le batteur du groupe Izumrud qui nous invite ici à Ekaterinbourg. Il fait -4° seulement. La semaine dernière c'est descendu à -40 nous dit Eugène. Froid sec et saisissant, bien agréable après ces heures étouffantes dans des avions bondés, avec des sièges trop étroits qui vous font des jambes trop longues et embarassantes, même à notre ami "le court" comme aimaient appeler Chris les vendeurs à la sauvette qui nous harcelaient à Ouagadougou (en 2003?).

Dans le minibus -conduit par un Fangio du minivan et de la route verglassée - qui nous emmène à l'appartement où nous allons loger, Eugène, rigolard, sort la vodka et les tartines de caviar: "Ouelkomm in Rrrrussia, ouelkomm in Ekaterrrinbourg". 

Repos, chacun écroulé sur son matelas, jusqu'à 13h où il reviendra nous chercher pour un déjeuner à la cantine du théâtre et une répétition avec Izumrud.

DSC_0240

DSC_0246

SANY0007
Le camarade Yevgeniy Khanchin

jmf1

SANY0008
Double selfie

SANY0006

SANY0005
Le camarade Soliakoff en mode action

DSC_0231

DSC_0238

Toujours dans le vent...